jeudi 28 février 2013

La cohérence du quotidien Libération


Nul ne doute que le penchant politique du quotidien Libération tend vers une idéologie de gauche devenant de plus en plus écœurante. Une doctrine qui inverse les valeurs et les faits jusqu’à tronquer la réalité pour qu'elle colle au politiquement correct imposé.

Le 01 juin 2010 la Une du journal titrait : « Israël, Etat pirate ». 

Ceci, suite à l’abordage de la « flottille de la liberté » en route pour forcer le blocus maritime de Gaza jugé par la suite légitime par l’Onu.


Le poids des mots et le choc de la photo choisie ne laisse guère, au lecteur, le choix d’analyser l’opération israélienne ainsi que le refus de cet état de laisser ces bateaux accoster à Gaza pouvant créer en cela, un dangereux précédent pour ceux avides d’armer le Hamas. Un groupe qui ne jure que par l’éradication de l’état juif.

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog.

Autre temps mais même engouement à salir le peuple juif.

Stéphane Hessel est décédé le 26 février dernier. En hommage à l’action de celui-ci, ce quotidien a titré sa Une du lendemain : « Un juste ».


La cohérence du tabloïd est respectée.

Cependant, qui imaginera que Yad Vashem décernera ce titre à ce dernier ? Si nul ne trouvera de Juifs, ou autres, sauvés de sa main, en revanche la liste de ses méfaits antisionistes est facile à dresser. De ses slogans « Israël assassin » dans les manifestations à ses visites au Hamas, que d’autres aimeraient armer, le choix de ses combats contre les droits de l’homme juif est vaste.

Libération est paraît-il un journal ayant une déontologie !

On en doutera !

7 commentaires:

Anonyme a dit…

pfff ! la déontologie journalistique est morte à Munich lorsque ces tenants du 4è pouvoir ont trouvé amusant de signer des accords sur la manière de se tenir ! Une grosse rigolade.

pour cette histoire de flottille je pense que Alexandre Adler a fait mieux que Libé puisqu'il a tenu des propos dégueulasses lors d'une conférence à Paris devant la communauté juive.
Il a appelé les soldats de Tsahal des "petits bras qui voulaient jouer les commandos".
Son amour pour la Turquie est à ce prix semble-t-il.

Quant à l'hommage national rendu à Hessel, il est bien sûr irraisonné mais calculé. Le type est un faussaire et si d'aucuns en douteraient, ils feraient bien d'aller jeter un oeil sur le nouvel obs qui a cru nécessaire de nous refiler la vidéo dans laquelle Jean Daniel et son ami S. Hessel tape la discussion.

Hessel reconnait à haute voix et de façon bien intelligible QU'IL N'A JAMAIS PARTICIPE à la rédaction des droits de l'homme à l'ONU. Seuls Cassin et Eleanor Roosevelt sont à créditer pour le bel effort.

Il n'empêche ! Les rédactions continuent de lui attribuer le mérite. Y a de quoi flipper pour la déontologie cher Victor...Elle est partie avec l'eau du bain depuis belle lurette !

Nina

kravi a dit…

Victor, nous assistons déjà à un florilège de bien-pensance, de pensées convenues et de conformisme au sujet de cet imposteur devenu une icône des indignations à 3,50 €.
Je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager cette lettre de Pierre Lefebvre écrite en 2008 au sujet de Son Onctuosité.
http://www.europe-israel.org/2013/02/mort-dune-icone-de-la-detestation-disrael-hessel-limposteur-est-enfin-mort/

Mosche Ashkelon a dit…

.
Oui Victor « Libé » n'est qu'un torchon gaucho/antisémite luttant pour sa survie en se prostituant aux lobbies antisémites arabo-musulmans gavés de pétrodollars !
.
Du journalisme ? Que nenni ! Du business ! Du mercantilisme ! De l'opportunisme !
.

popi soudure a dit…

libération , journal a la dérive nous le prouve encore en osant appeler " un juste " stefan essel ! ce terme de " juste " et normalement appliqué a un non juif qui a sauvé des juifs ou a eu des actions courageuses face a la deportation des juifs et essel qui compare israel a la soldatesque allemande et ses exactions en france est hors contexe et hors propos ! c ' est une opération vexatoire voulu pour tencer les juifs de france et plus loin israel ! vraiment dégueulasse comme titre et comparaison ....

marco a dit…

Le terme utilisé par Yad Vashem est "juste parmi les nations". Juste (avec une majuscule) est également utilisé pour ces hommes qui ont parfois payé un lourd tribut pour leurs actes.

Libération écrit juste (minuscule) pour "justice" ou "justesse", à demander à la rédaction qui a dut trouver son action empreinte de justice ou de justesse.

Pour moi il était "juste" dans l'air du temps d'une société qui cherche des repères de justice ou de morale.

Ca serait bien d'arrêter de chercher le mal là où il n'est pas à coup de polémiques stériles.
La lutte contre l'antisémitisme est un vrai combat, inutile de polluer.

Victor PEREZ a dit…

Marco,

juste pour justesse... de la part de libé je n'y crois pas. Ce journal voyait ce triste sire plus large que cela.

juste pour Justice... alors nous retrouvons nos Justes qui ont tant fait pour l'humanité sauf à s'accoquiner avec un groupe terroriste comme Hessel.

D'où ce petit article qui rappelle la triste idéologie qui dirige libé et les médias.

loubis a dit…

Continuez Victor , votre combat est juste , véritablement juste !